Semaine du 07 au 11 Octobre 2013

 La différence crée-t-elle la richesse sur le marché actions tunisien ?

En s’approchant du 23 octobre 2013, les inquiétudes d’ordre politique s’accumulent et les attentions se projettent sur l’issue de l’initiative proposée par le quartet, qui a donné finalement naissance au dialogue national. Le manque de vivacité qui caractérise ce processus de conciliation entre les différents partis politiques, reste son principal handicap et risque d’entraver la crise politique en franchissant les délais énoncés par la feuille de route.

Les avis se multiplient entre opposants et défenseurs créant une certaine divergence sur le marché actions tunisien. Ainsi, sur fond de désaffection, la prudence était de mise pour la majorité des investisseurs, ce qui justifie la baisse sensible des capitaux transigés. En effet, la volumétrie du marché a reculé à 13,166 MDT contre 20,299 MDT la semaine dernière. Toutefois, d’autres estiment que le marché présente de bonnes opportunités d’investissement notamment sur des valeurs qui ont été lourdement sanctionnées. C’est le cas pertinent de la SIAME, cette valeur qui a perdu- jusqu’à la semaine dernière- plus de 45% de sa valeur depuis le début de l’année pour détenir l’avant dernière place devancée par la lanterne rouge, la STEQ (-61%). L’UBCI a également profité de l’annonce de son augmentation de capital par attribution d’actions gratuites (huit actions nouvelles pour 33 anciennes) pour s’offrir une plus-value de 11,6% à 30,800 DT. Ces opérations et bien d’autres (26 affermissement à la fin de la semaine boursière contre 29 valeurs baissières) ont réussi à soutenir une légère hausse du marché, le Tunindex termine sur une note hebdomadaire positive de 0,26%.

La divergence observée sur le marché actions tunisien devrait s’accentuer dans les jours qui viennent, en misant sur les chiffres T3. En effet, le bal des publications a été déjà ouvert avec les chiffres de la société GIF et Hexabyte. L’équipementier a vu ses ventes trimestrielles progresser de 7,6%, en glissement annuel, à 2,827 MDT. Une performance portée principalement par le marché local, où les ventes progressent à 2,288 MDT contre 1,947 MDT en 2012. Cependant, sur l’ensemble de l’année, GIF affiche un CA en baisse de 2,8% à 7,903 MDT. Le  fournisseur de services internet privé a- quant à lui- signé un très bon T3 : son activité s’est améliorée de 22,6% sur le dernier trimestre et de 22,2% sur l’ensemble de l’année. Ses chiffres T3 montrent également un redressement des marges, l’EBITDA passe de 1,002 MDT au 30/09/2012 à 1,551 MDT.

La diversité des avis et les stratégies d’investissement devrait dynamiser le marché durant les jours qui viennent. Nous conseillons d’avoir l’œil au bois, d’ignorer les bruits de marché et d’adopter des positions bien-fondées.  Rappelons que « la richesse mal acquise, s’évanouit » et que  « mieux vaut sagesse que richesse ».

Actualité

One Tech Holding, Communiqué de presse

Le groupe One TECH annonce l’acquisition de la société Systel, spécialisée dans les T.I.C, par sa filiale One TECH Business Solutions (OTBS) consolidant ainsi son statut d’acteur principal dans le domaine des Technologies de l’information, non seulement sur le marché local mais aussi sur le marché régional (Afrique de l’Ouest et Maghreb).

Syphax Airlines, Communiqué de presse

Syphax Airlines vient d’obtenir sa certification IOSA (IATA operational Safety Audit). Elle fait désormais partie des compagnies IATA certifiées IOSA. la compagnie a subi une vérification et une évaluation complètes des plus pointilleuses, dans les domaines de l’organisation, de la qualité, de la sûreté, des opérations en vol, de l’assistance au sol, de la maintenance ou encore de la préparation des vols. Un audit rigoureux qui s’est prononcé et offre à la compagnie un référentiel de fiabilité et de qualité mondialement reconnu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here