Souk At-tanmia : Le Poulailler Bio, insertion professionnelle des personnes handicapées

Grâce au soutien financier combiné au programme d’accompagnement de Souk At-tanmia, la Ferme thérapeutique pour handicapés de Sidi Thabet (FTH), créée en 2009 et prenant en charge 90 personnes handicapées, a pu développer ses activités et lancer une nouvelle installation, en l’occurrence un «Poulailler Bio». Ce projet va soutenir le programme de formation professionnelle en techniques agricoles pour les jeunes handicapés, favorisant ainsi leur intégration professionnelle et pourvoyant au budget d’exploitation de la Ferme à travers la commercialisation des produits du Poulailler fermier.

Personnes désavantagées

A cet égard, la Banque africaine de développement (BAD) a organisé, hier 11 octobre, une visite à la FTH, en présence de l’ambassadeur du Royaume-Uni à Tunis, Hamish Cowell, M. Martin Leach, Chef adjoint Afrique du Nord et Moyen Orient,  du Département du développement international du Royaume-Uni (DFID), ainsi que des représentants de la presse tunisienne.

L’objectif de la visite est d’évaluer l’initiative Souk At-tanmia sur le terrain et mieux connaître et comprendre, à travers le projet «Poulailler Bio», la stratégie et l’importance de la dimension sociale et inclusive du programme. Il s’agit aussi d’évaluer sa contribution à l’insertion professionnelle des élèves handicapés, tout en soulignant l’importance de sa pérennisation.

« Suite à l’étude du projet, à la finalisation du business plan, et au déblocage des 30 000DT en deux tranches sous forme de don, nous avons pu financer l’aménagement du Poulailler et l’installation d’un parcours hivernal, la certification Bio avec l’organisme de certification (Mediterranean Institute of Certification) et l’achat de 200 poussins et poules pondeuses pour démarrer nos activités», a déclaré Moufida Houimli, ingénieur agronome et chargée du projet. Et d’ajouter : « Nous avons élaboré un programme de formation pour 12 élèves par an en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et l’Agence de formation professionnelle agricole, avec la création de 4 postes d’emploi permanents pour des jeunes formateurs en agriculture et des postes d’ingénieur agronome. Nous devrons passer, d’ici la fin de l’année 2013, à 2200 poulets bio et garantir une production de 20 à 30 mille œufs par an ».

M. Cowell a félicité et salué les efforts des équipes de la FTH et l’approche philanthropique qu’ils adoptent dans la gestion de leurs activités. «Le Royaume Uni est fier de participer à l’initiative de la BAD «Souk At-tanmia». Grâce à cette évaluation sur le terrain, et à l’approche flexible et intégrée de l’initiative, nous sommes confiants qu’elle continuera à promouvoir un emploi inclusif et consolider l’intégration sociale et l’autonomisation des groupes les plus défavorisées en Tunisie et contribuera, ainsi, au développement des zones rurales », a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here