Crédits agricoles : les agriculteurs voudraient passer l’éponge

Lors d’une rencontre nationale organisée aujourd’hui par l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) sur « l’endettement du secteur agricole et de la pêche », Mohamed Ben Salem, ministre de l’Agriculture, a évoqué la proposition faite par le Comité national chargé de suivre ce dossier.

Celle-ci prévoit  l’annulation de toutes les dettes agricoles contractées jusqu’à septembre 2013 et qui ne dépassent pas les 5000 mille dinars pour chaque agriculteur ou chaque pêcheur  accordées par le budget de l’Etat ou par les banques.

M. Ben Salem a expliqué, lors de l’intervention inaugurale, que la proposition est encore à l’étude avant de préciser que l’annulation des dettes ne pourra se faire qu’après étude des dossiers des agriculteurs, au cas par cas, par des comités régionaux selon des critères précis prouvant leur insolvabilité et qu’ils sont à même de reprendre leur activité.  La proposition intéresse 100 mille agriculteurs et pêcheurs et environ 34% de la totalité des dettes des agriculteurs.

D’après le ministre, cette mesure doit être accompagnée par d’autres mesures efficaces et par des solutions radicales qui puissent éviter que les agriculteurs et pêcheurs recourent à nouveau à l’endettement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here