Abdelmajid Zar : « En Tunisie, l’agriculture n’a jamais été une priorité, et ce, pendant des décennies »

Le président de l’UTAP, Abdelmajid Zar, a déclaré que l’agriculture a été, pendant des décennies, le dernier souci des gouvernants qui se sont succédé à la tête de l’Etat.

« Nous voulons un comportement politique plus responsable, qui fasse de l’agriculteur un véritable acteur économique », dit-t-il.

Le président de l’UTAP considère que « l’endettement agricole est le résultat des années d’injustice économique et sociale subies par les agriculteurs ».
L’intervenant a, en outre, mis l’accent sur un autre facteur, à savoir «  le peu d’enthousiasme manifesté par les banques pour le financement du secteur agricole à cause de sa faible rentabilité ».

Par ailleurs, il a reconnu que l’endettement des agriculteurs  est important mais cela n’implique pas forcément le non-remboursement des crédits. D’ailleurs, «  les chiffres démontrent que les remboursements effectués par les agriculteurs dépassent le volume des crédits contractés. Toutefois, il faut reconnaître que les intérêts  dus  représentent une bonne proportion de cet endettement et sont à l’origine de l’insolvabilité de certains agriculteursss».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here