La Bancassurance pour faciliter le financement des exportations tunisiennes

« Nous sommes conscient des difficultés économiques que connait la Tunisie actuellement. Nous sommes également convaincus par la nécessité de déployer des efforts au niveau de la complémentarité entre l’assurance et le financement des exportations tunisiennes», a déclaré Mme Souheila Chabchoub, PDG de la Compagnie tunisienne pour l’Assurance du commerce extérieur (Cotunace), en marge du colloque organisé, ce matin 10 octobre, sur le thème « L’assurance des crédits à l’exportation et des investissements et la facilitation de leurs financements ».

A ce sujet, la Cotunace a mis en place, dès le début de l’année 2013, une feuille de route pour améliorer et développer ses services et faciliter le financement bancaire au profit des entreprises exportatrices.

« Parmi les nouveaux contrats d’assurance signés à fin 2012, et pour la première fois en Tunisie, nous proposons celui de l’« Assurance des investissements », destiné aux entreprises tunisiennes qui réalisent à l’étranger un investissement commercial, industriel ou de services et aux entreprises qui investissent en Tunisie. Ce nouveau contrat protège les capitaux investis et les bénéfices attendus de ces investissements», a précisé Mme le PDG.

Ajouté à cela, le contrat d’« Assurance des lettres de crédits », destiné à assister les banques dans leurs efforts de financement des exportations tunisiennes, en garantissant aux banques locales la confirmation de leurs lettres de crédits. Il couvre deux types de risques : les risques commerciaux et non commerciaux.

Sur un autre plan, Mme Chabchoub a indiqué que la Cotunace s’oriente de plus en plus vers les pays d’Afrique, vu leur potentialité et leur importance. Sachant que l’Afrique est classée actuellement au 2ème rang après l’Europe, soit 44% du total des exportations assurées par la compagnie, malgré les difficultés que connait cette destination.

La Cotunace compte, de même, développer ses partenariats avec les banques dans le cadre de la Bancassurance, surtout que l’entreprise exportatrice n’a pas bénéficié, selon ses dires, depuis plus que 10 ans, de services d’assurance auprès de la banque qui finance ses exportations.

Optimiste, Souheila Chabchoub a rassuré les entreprises exportatrices, quant au renforcement du partenariat de la Cotunace avec les banques, pour faciliter leurs financements, à travers les garanties nécessaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here