Crédit habitat : les promoteurs pour une révision du taux d’autofinancement

En marge de la conférence « Les réformes réglementaires sectorielles » tenue, aujourd’hui 9 octobre, à la Maison de l’Entreprise (IACE), nous avons rencontré Jallel Mezioui, membre du bureau exécutif de la chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers et président de la chambre régionale de Sfax.

Le syndicaliste est revenu sur les problèmes rencontrés par les promoteurs immobiliers et les acheteurs. Notre interlocuteur a qualifié le secteur de secteur refuge, « puisque tous les investisseurs et les groupes se dirigent vers ce secteur là », car selon lui, « c’est le secteur qui nous assure que notre argent est en sécurité ».

Évoquant les problèmes du secteur vu du côté du promoteur immobilier, il a mentionné qu’ils sont nombreux. Ainsi, au niveau des entreprises, il existe un manque de main-d’œuvre spécialisée, les prix des matériaux connaissent une augmentation considérable ; et de souligner que cela a des répercussions sur le pouvoir d’achat des citoyens.

« Nous ne savons pas si le citoyen est capable ou pas de suivre cette envolée des prix surtout que les banques montrent une vigilance accrue lors de l’octroi des crédits. S’ajoute à cela que la majorité des  banques imposent un taux d’autofinancement considérable de 30%, qui n’est pas adéquat aux possibilités de la classe moyenne 30%. Et dans ce sens là, il a expliqué la nécessité de revisiter le taux de l’autofinancement, afin de faciliter l’accès à l’habitat. Revenant sur le rôle de l’Etat, il a insisté sur le fait qu’il doit contrôler l’envolée des prix des matières premières.

De même, il a indiqué que l’Etat peut résoudre ce problème à travers l’Agence foncière de l’habitat (AFH) qui doit changer sa politique pour opérer un choc psychologique lors des ventes aux enchères, en augmentant le nombre des terrains à vendre, pour que tous les groupes et les filiales des banques puissent acheter les terrains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here