Les pertes de l’Agence Tunisienne d’Internet se chiffrent à 12 millions de dinars

L’Agence Tunisienne d’Internet, indique son PDG Moez Chakchouk, connaît des difficultés financières et passe par une période assez difficile. Une situation évidente dans une période de transition.

« L’ATI se transforme en un fournisseur de services internet  et  contrairement aux rumeurs diffusées, l’agence veille à minimiser les risques de coupure de l’internet en Tunisie » a-t-il précisé.

Concernant la situation financière de l’Agence, Moez Chakchouk a déclaré que l’ATI ne profite plus des subventions de l’Etat depuis la révolution, ce qui a engendré un manque d’appui au niveau de sa politique commerciale.

« Les pertes de l’ATI sont estimées à 12 Millions de dinars à cause  des impayés avec ses partenaires. Cela a engendré certains différends que nous avons réussi à dépasser » a-t-il affirmé..

Moez Chakchouk a finalement tenu à rassurer les actionnaires de l’Agence, en se déclarant confiant dans  l’avenir de l’ATI, qui se positionne aujourd’hui en tant qu’acteur de transit IP à l’échelle internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here