Mourad Hattab : dans quelques mois, le pays sera incapable d’exporter

Mourad Hattab a commenté la dernière cotation du dinar tunisien qui s’échange à 2 dinars 380 milimes pour 1 euro.

L’expert en risque financier a précisé que  la dévaluation du dinar tunisien ne date pas d’hier et a rappelé qu’un  « seuil psychologique a été atteint depuis le 2 mai dernier ;  et que des explications ont été demandées auprès des établissements monétaires et financiers concernés mais en vain ».

Les causes de cette dévaluation du dinar avancées par M. Hattab seraient notamment liées à l’appareil de production en quasi-grippage, à la forte demande de devises étrangères que ce soit pour honorer les engagements avec les fournisseurs que pour rembourser les dettes extérieures et à la vocation exportatrice de la Tunisie.

Autre sujet d’inquiétude : « l’endettement  qui est devenu insoutenable », ajoute-t-il, notamment avec des marges sur l’endettement étranger qui ont  augmenté », ce qui a favorisé le phénomène du Crawling peg en Tunisie.

D’après M. Hattab, les conséquences seront lourdes notamment pour les PME qui verront leurs fonds de roulement et leurs prix de revient s’altérer.

Il conclut à l’augmentation des difficultés d’exportation des produits tunisiens et prévoit une nouvelle dévaluation du dinar tunisien qui avoisinerait les 2.5 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here