Chedly Ayari : la Tunisie ne dispose pas de plan quinquennal

Le Gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedli Ayari, estime que l’année 2014 sera une année de transition, étant donné que le taux de croissance prévu ne dépassera pas 3% en 2013, alors que les prévisions dans le budget économique tablaient sur 4,5%, lesquelles ont été ramenées à 3,6%, à la lumière des résultats du premier semestre.

Le Gouverneur de la BCT rappelle que « la Tunisie ne dispose pas, pour la première fois, depuis les années 60, de plan quinquennal, ce qui induit une absence de vision économique pour la prochaine période », avertissant que « plus la fin de l’année approche, plus le rattrapage devient difficile ».

Il  estime, par ailleurs, que les réalisations économiques ne suffisent pas pour avoir de bons indicateurs, soulignant la nécessité de rétablir la stabilité politique et d’envoyer des signaux positifs aux partenaires étrangers.

M. Ayari considère que la stabilité politique reste fondamentale pour le développement économique du pays, alors que la Tunisie va prendre part aux réunions d’automne du Fonds Monétaire International (FMI), qui se tiendront, du 8 au 10 octobre 2013, aux États-Unis.

Selon le gouverneur de la BCT, les causes de l’inflation ne sont pas principalement d’ordre monétaire, mais inhérentes également à la situation commerciale, à la contrebande et à l’insécurité.  « Le taux d’inflation a régressé à 6% fin septembre, contre 6,5% fin août 2013, et devrait se situer au niveau de 5,8%, fin octobre 2013 »,  a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here