General Electric décroche un contrat de 2,7 milliards de dollars en Algérie

General Electric a annoncé la signature de trois contrats de production d’électricité d’une valeur de 2,7 milliards de dollars, avec la Société algérienne de production de l’électricité (SPE), filiale de la Société nationale de l’électricité et du gaz, rapporte l’hebdomadaire Jeune Afrique.

D’une valeur de 1,9 milliard de dollars, le premier contrat prévoit la construction de six nouvelles centrales électriques. Elles devraient accroître la capacité de production électrique de l’Algérie de près huit gigawatts, soit une hausse de 70%. Le contrat  inclut également la création d’un complexe industriel de fabrication de turbines à gaz en Algérie, dans le cadre d’une joint-ventureLa société en partenariat créée à cet effet sera détenue à 51% par Sonelgaz et 49% par GE. Le complexe produira à partir de 2017 six à dix turbines à gaz par an, soit une capacité de 2 000 MW, dont une partie serait réservée à l’exportation.

Le second accord comprend l’installation, au cours des six prochains mois, de deux unités de production « à mise en œuvre rapide » d’une capacité de 528 mégawatts (MW), pouvant répondre au pic de consommation électrique observé durant l’été. Le coût de ce projet est estimé à 800 millions de dollars.

Enfin, la troisième convention signée avec SPE concerne la livraison d’équipements pour la centrale de Hassi R’Mel. L’installation, d’un montant de 150 millions de dollars, devrait augmenter les capacités du site de 370 MW supplémentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here