L’Association des étudiants et stagiaires africains interpelle M. Marzouki

L’Association des étudiants et stagiaires africains en Tunisie (AESAT) a décidé d’adresser une lettre ouverte au Président de la République, afin d’attirer son attention sur ce que l’association a considéré comme un regain de la persécution à l’endroit des étudiants et stagiaires en provenance des pays d’Afrique subsaharienne.

L’AESAT a constaté avec beaucoup de regret que des faits récents, selon le président de l’association, n’augurent rien de positif.

Selon un communiqué de l’association, parvenu à l’Economiste Maghrébin le vendredi 27 septembre 2013, un étudiant a été refoulé pour la deuxième fois à l’aéroport Tunis-Carthage vers l’Egypte, qui n’était pas au départ son pays de provenance, cet étudiant se trouve actuellement détenu au Caire. Un autre étudiant avait déjà été refoulé vers le Niger, ceci sans aucun justificatif valable.

« Des contrôles à domicile sont en train d’être menés dans la communauté de ces étudiants, avec en prime des interpellations au cours desquelles les personnes interpellées ne sont pas clairement informées de ce qui leur est reproché. La dernière et peut glorieuse démonstration de force date du 26 Septembre 2013, et s’est déroulée au quartier Montplaisir, non loin de Khérédine Pacha, où la police au motif d’un contrôle de routine a bloqué toute une rue et mobilisé un fort dispositif  constitué de plusieurs véhicules et de motards », lit-on dans le communiqué de l’AESAT.

Et d’ajouter qu’un autre étudiant, à été dernièrement malmené et s’est ensuite fait embarqué au quartier Ennasr par des agents en civil, avec comme motif au départ un contrôle de routine. Ce dernier a été porté disparu pendant deux jours. Après son audition devant le procureur, il a été gardé en détention pendant près de douze jours, mais fort heureusement a été acquitté lors de son procès.

L’Association des Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie s’est interrogée sur les raisons qui motivent de telles persécutions et de tels traitements.

Retrouvez la lettre adressée au Président de la République, en cliquant sur le lien: A son Excellence Monsieur Moncef Marzouki fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here