La pratique d’une activité sportive quotidienne modérée aide à maigrir

maladie chronique L'Economiste Maghrébin

Qui a dit qu’il fallait se « tuer » au sport pour maigrir ? Comme disait Jean-Jacques Rousseau : « Les vrais besoins n’ont jamais d’excès ». Il en va donc de même pour l’activité physique. Ce sont également les conclusions d’une étude danoise,  qui a démontré qu’un entraînement de 30 minutes par jour sur plusieurs semaines est suffisant pour perdre efficacement du poids.

L’étude réalisée par une équipe de l’Université de Copenhague, publiée dans la revue  Scandinavian Journal of Public Health, dans laquelle 60 individus de sexe masculin, sédentaires, en bonne santé et légèrement en surpoids ont été suivis, a évalué l’effet des exercices d’endurance, d’intensité variable, sur les participants. De même que l’expérience menée sur plusieurs semaines a déterminé lequel des deux types d’exercice physique est le plus efficace pour la perte de poids.

Les participants ont  été séparés en deux groupes distincts : l’un d’entre eux a été soumis à un exercice physique quotidien (course à pied, vélo, et musculation) modéré durant 30 minutes, réalisant une dépense énergétique d’environ 300 kcal par jour, tandis que le deuxième groupe réalisait le même exercice avec une durée d’une heure, et une dépense énergétique élevée d’environ 600 kcal par jour.

Durant le suivi, les volontaires ont été interrogés par le biais d’un questionnaire, sur leur ressenti par rapport à l’exercice effectué, l’intensité de la sensation de fatigue et les comportements qui en découlent.

Dans le groupe pratiquant une activité physique quotidienne modérée, les participants  exprimaient une certaine satisfaction à l’égard des exercices réalisés, et avaient plus d’entrain, tandis que dans le groupe où les individus avaient une activité physique plus intense, une fatigue importante se ressentait, et affirmaient avoir moins de temps depuis la pratique du sport.

De plus, au terme de l’expérience, ceux qui ont suivi un exercice quotidien modéré ont perdu plus de poids avec une moyenne de 3,6 kg. En revanche, ceux qui ont suivi un exercice physique quotidien intense ont perdu en moyenne 2,7kg.

Ces résultats s’expliquent par le fait que lorsque l’on effectue une activité physique modérée, l’individu garde « une marge »  d’énergie suffisante pour le reste de la journée. Par contre, ceux qui suivent une activité intense dépensent « d’un seul trait »  cette énergie, et de ce fait, épuisés par l’effort intense, ils sont moins enclins à adopter des comportements de santé, autrement dit des attitudes menant à une vie plus équilibrée et plus saine.

Le Dr. Astrid Jesperson de l’Université de Copenhague, et auteur de l’étude ajoute : « Les participants du groupe qui faisaient moins de sport évoquaient des ressources en énergie plus importantes et plus de motivation pour s’entraîner et suivre un rythme de vie sain (…). Ils prennent les escaliers, sortent le chien plus souvent ou vont au travail à vélo. En revanche, les sujets  qui s’entraînaient une heure par jour se sentaient épuisés juste après, démotivés et moins ouverts aux changements d’attitude ».

« Nous considérons donc qu’une dose modérée de sport va avoir un impact significatif sur les pratiques quotidiennes des sujets », conclut-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here