Lycée Pilote de l’Ariana : après la rixe, l’inexplicable cacophonie

Que se passe-t-il au lycée pilote de l’Ariana ? Les parents et les élèves ne savent plus  où donner de la tête. Et ce n’est pas la faute au fait divers qui a mis en opposition, aussi bien sur la Toile que dans les locaux du  lycée,  les élèves dudit lycée et leurs homologues du Lycée Pilote Bourguiba de Tunis  mais bien une rentée calamiteuse qui fait qu’à ce jour les emplois du temps continuent de valser avec des élèves qui arrivent le matin et des parents qui sont mobilisés  pour les accompagner. En effet, le LPA n’est pas un lycée de quartier puisqu’il regroupe des élèves  provenant de quartiers différents,   critères d’entrée  obligent (résultat d’un concours national).  Ces parents et élèves tablent  à chaque fois sur un emploi du temps différent avec le désagrément de voir des cours sauter. Ainsi les emplois du temps valsent depuis le 16 septembre et les familles ne savent plus comment s’organiser.

Cette cacophonie  continue et l’administration –  la Directrice a été nommée le 12 septembre ! – n’arrive pas à stabiliser les emplois du temps  que les parents ne comprennent pas du tout.  Contactée par ces derniers, la Directrice, un professeur très respectée,  n’a pu  fournir des explications convaincantes à ces changements quotidiens. Les parents,  notamment ceux  des candidats au baccalauréat 2014, restent donc dans l’expectative dans l’espoir que l’année scolaire  démarre enfin.  Dans ce cadre, le corps administratif, à pied d’œuvre depuis plus d’un mois,  n’a pas réussi à  y mettre  bon ordre . N’oublions pas que le Lycée pilote est censé recueillir la fine fleur de nos élèves du secondaire et ses résultats au baccalauréat lors des éditions précédentes le confirment. En sera-t-il de même   cette année ou  bien la débandade actuelle  de plusieurs secteurs  du pays toucherait également l’élite de nos élèves ? Au  ministère de tutelle de répondre. Plus vite sera la réponse et plus vite commencera sérieusement  l’année  scolaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here