Khaled Zribi : « La crise de liquidité est due à la perte de confiance en l’avenir »

Khaled Zribi,  directeur général de l’intermédiaire en Bourse CGF, a affirmé que la perte de confiance sur le marché financier est une conséquence évidente du cadre institutionnel actuel du pays.

« Le recours des entreprises au marché financier pour le financement de leur développement est un bon signe, et  ceci revient à la difficulté de l’accès aux crédits bancaires, ainsi qu’au besoin des chefs d’entreprise de réduire le risque dans ce climat incertain », a-t-il noté.

Concernant la crise de liquidité que connaît le pays, Khaled Zribi a signalé qu’elle est due au manque de confiance, en soulignant que 230 millions de dinars ont été retirés en 2012 des SICAV et des fonds communs de placement.

Notons que suite au resserrement de la liquidité bancaire, le volume des transactions interbancaires a, selon la lettre hebdomadaire de l’environnement des affaires de Tema intelligence économique, marqué le pas depuis le début de l’été. La stagnation, voire la baisse des dépôts bancaires qui en découle entre autres, a pour origine la décélération du crédit bancaire, ce qui a obligé la Banque centrale de Tunisie à intervenir de manière plus massive qu’auparavant pour renflouer les banques en liquidité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here