Enquête : 53,3% des interrogés ne sont pas satisfaits des services bancaires

banque tunisie

55,7% des habitants du Grand-Tunis ne font pas confiance aux banques et 53,3% ne sont pas satisfaits des services bancaires, c’est ce qui  ressort  de l’enquête élaborée, récemment, par l’Institut national de la Consommation (INC) sur un échantillon de 700 personnes concernant, notamment, les services bancaires.

Cette enquête a révélé que 75,4%  des personnes interrogées affirment que les banques n’affichent pas les coûts des services rendus à leurs clients et ne déclarent pas les tarifs de leurs services. 53,6 % d’entre eux estiment que les banques ne sont pas suffisamment à l’écoute de leurs clients et que 86,6% des institutions de crédits ne facilitent pas l’accès de leurs clients aux crédits. En outre 56,9% des interrogés estiment que les banques ne facilitent pas l’accès à l’information à leurs clients.

« L’enquête a permis de cerner les difficultés auxquelles fait face le consommateur et de mesurer le degré de sa compréhension des contenus des contrats de prêt, des contrats pour l’ouverture des comptes bancaires, ainsi que du coût des services bancaires», affirme l’INC.

Quant aux crédits bancaires, l’enquête a démontré que près de 53% des interrogés ont l’intention d’obtenir des crédits de consommation, mais affirment que les procédures sont compliquées, surtout dans cette situation  économique critique.

Toutefois, 50% des questionnés ont mentionné que les conditions et les délais de rachat des crédits par les banques sont compliqués et traînent en longueur bien que 30% d’entre eux pensent que les procédures d’obtention d’une main-levée sont ordinaires.

S’agissant du contentieux avec les banques, l’enquête a fait ressortir que 86,4% des sondés n’ont aucune idée sur la fonction du médiateur bancaire et que 70% d’entre eux connaissent uniquement le chargé de la clientèle dans une agence bancaire qui intervient dans le cas d’un contentieux avec la banque.

Suite aux  résultats de cette enquête, l’INC a appelé à faciliter les procédures bancaires et à simplifier la lecture des contrats, des extraits bancaires et des tarifs des services bancaires.

Il faut, toujours selon l’INC, faire mieux connaître la fonction de médiateur bancaire et inciter les banques à rendre plus actifs les services du numéro vert gratuit et les services sur Internet.

Du côté du consommateur, il doit bien lire les contrats bancaires et vérifier les conditions, notamment celles qui concernent le taux d’intérêt, les délais de remboursement, les prélèvements mensuels et les dépenses y afférentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here