Tourisme : embellie au Maroc, marasme en Tunisie et en Egypte

Deux ans après le début du Printemps arabe, le Maroc est la destination qui a le mieux résisté au marasme touristique qui a touché la région, avec des taux d’occupation de respectivement 43,9% en Tunisie et 50,2% en Egypte, sur les sept premiers mois de l’année en cours. Le Maroc a même su profiter des bouleversements profonds qu’avaient connu Tunis et Le Caire pour améliorer sa position sur les sept premiers mois de l’année 2013, puisque le tourisme marocain avait enregistré, trois ans plus tôt, des taux d’occupation de l’ordre de 57,9%.

Selon une étude réalisée par un cabinet de conseil marocain, MKG Hospitality, il  ressort que si les récents événements ont eu un impact négatif sur la fréquentation des hôtels, notamment en Tunisie et en Egypte, le Royaume a été relativement épargné par le contexte géopolitique régional.

Notons que le ministre marocain du Tourisme avait annoncé une très bonne saison estivale au Maroc, notamment sur le mois d’août (avec +35% en termes d’arrivées et de +25% en termes de nuitées par rapport à la même période de l’année précédente) et une progression de 26% des recettes en devises.
En revanche, les destinations concurrentes, la Tunisie et l’Egypte, connaissent une ambiance morose, avec des taux d’occupation de respectivement 43,9% et 50,2% sur les sept premiers mois de l’année ; les hôtels de ces deux destinations, autrefois prisées des touristes internationaux, sont toujours nettement en-dessous des niveaux de fréquentation enregistrés en 2010 (respectivement 60,2% et 74,3% ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here