Grippe : des prototypes de home test bientôt commercialisés en pharmacie ?

La grippe est une affection en grande partie anodine, pourtant elle n’est pas sans désagréments : fatigue, fièvre et douleurs sont des symptômes dont nous pouvons largement nous passer. Pour éviter tous ces désagréments, une nouvelle technologie vient d’être conçue, de manière à effectuer un diagnostic rapide et précis de cette maladie.

Lors de la 246ème réunion annuelle de l’American Chemical Society (ACS), une équipe de  scientifiques a montré comment un prototype de test de la grippe à domicile, pourrait déterminer la souche spécifique du virus et de ce fait, aider à choisir le médicament le plus approprié pour le traitement.

Ce  test de diagnostic facilement réalisable à domicile, dont le principe est similaire aux tests de grossesse vendus en pharmacie, est particulièrement utile pour une maladie aussi répandue, qui provoque pas moins de 200 000 hospitalisations et en moyenne  36.000 décès par an aux États- Unis seulement, soit un coût économique important pour la société.

De plus, les scientifiques estiment que se déplacer pour faire le diagnostic s’avère, surtout en cas d’épidémie de grippe majeure, contreproductif. Le Pr. Suri Iyer, de la Georgia State University (Atlanta), explique que se déplacer sous entend également  « porter le risque de propagation de la maladie. Lors de la dernière épidémie de grippe porcine, les hôpitaux de certaines régions ont dus faire appel à des chaines de  télévision, afin d’éviter un afflux massif de patients aux urgences. Non seulement en raison du risque de transmission du virus, mais aussi car les services d’urgence n’ont pas les installations suffisantes pour gérer un trop grand nombre de patients ».

Ce test est également important compte tenu du fait que la prise de médicaments (entre autre les antiviraux) permet d’atténuer les symptômes de la maladie, une meilleure récupération et un retour aux activités scolaires, ou professionnelles plus rapide. Cependant pour assurer une efficacité optimale, les médicaments doivent être pris, dans l’idéal, dans les deux jours qui suivent l’apparition des premiers symptômes, d’où la nécessité de faire un diagnostic précoce.

Les tests de la grippe existants détectent les anticorps relatifs aux antigènes qui se situent à la surface du virus. Par contre la technologie mise en place par le Pr. Iyer et son équipe consiste à utiliser les hydrates de carbone pour la détection des antigènes. Les virus grippaux ont deux antigènes majeurs, l’hémagglutinine et la neuraminidase, qui en déterminent la souche spécifique. De ce fait, une modification de l’hémagglutinine et / ou des combinaisons entre l’hémagglutinine et la neuraminidase, signale l’émergence d’une nouvelle souche du virus.

Cette technique, de « détection directe » de l’hémagglutinine et la neuraminidase, permet, en fonction de leur nature  et par le biais d’un changement de couleur ou un autre signal facile à lire et à interpréter, de confirmer l’infection et de déterminer la souche du virus de la grippe en question ; des informations primordiales, afin d’adapter au mieux le traitement. En outre, la nouvelle approche semble avoir d’autres avantages potentiels, y compris des résultats plus rapides, à moindre coût et une plus grande fiabilité.

Les expériences en laboratoire sont très prometteuses jusqu’à présent, dans l’attente des essais cliniques qui déboucheraient sur la commercialisation de ce nouveau type de home test dans les pharmacies tunisiennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here