Med4jobs : une nouvelle incitation pour promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes

Med4jobs, voilà la nouvelle initiative lancée, en vue de promouvoir l’emploi en Tunisie. Le partenaire cette fois-ci n’est autre que l’Union pour la Méditerranée et l’angle d’attaque du problème endémique du chômage est la promotion de l’entrepreneuriat.

Réunis hier et aujourd’hui, à Tunis, les partenaires, les agences et structures participantes venues des 43 pays formant l’UpM, ont amplement discuté des axes principaux de l’initiative destinée à la jeunesse tunisienne, mais également aux jeunes du Maghreb et de toute la Méditerranée. « Les trois piliers de cette initiative sont l’employabilité, l’intermédiation et la création d’entreprises », a déclaré le secrétaire général de l’UpM, pour qui, l’apport de l’Union consistera principalement à créer des synergies entre toutes les parties prenantes. « Mais, c’est auprès des entrepreneurs que sera effectué le plus grand travail », a noté Cherif Younes, le conseiller économique de l’UpM, responsable de Med4jobs.

Concrètement, tout porteur d’idées, de projets, peut les présenter au secrétariat. «  Si l’idée est bien présentée et si elle a une valeur ajoutée et un bon potentiel de développement, elle a de fortes chances d’être retenue par la commission technique du secrétariat de l’UpM, qui la présentera à son tour aux officiels des 43 ministères des Affaires étrangères de l’Union. Le label de l’UpM donnera au projet une plus grande crédibilité auprès des officiels gouvernementaux, mais surtout auprès des bailleurs de fonds de la région », a ainsi expliqué Cherif Younes, qui a également insisté sur le soutien, l’appui dans le montage financier et le suivi qui sera par la suite offert aux jeunes bénéficiaires du programme.

L’initiative sera aussi ouverte aux associations de la société civile et aux organisations à but non lucratif. Le premier projet à être lancé dans le cadre de Jobs4youth vient en effet de l’organisation Injaz Al Arab. Spécialisée dans la promotion de l’entrepreneuriat auprès des jeunes dans douze pays arabes, l’ONG projette de coacher quelque 80.000 élèves et étudiants en Tunisie, en Algérie, au Maroc, en Egypte, en Jordanie, au Liban et en Palestine. Il s’agit de doter ces jeunes des outils nécessaires pour pouvoir penser entrepreneur et pour comprendre les aléas, souvent difficiles, de l’environnement des affaires. Une fois formés, les jeunes seront appelés à former des équipes de 10 à 15 personnes autour d’idées de projets qui soient innovants et porteurs de valeurs. L’émulation de ces groupes sera par la suite engagée à travers des concours et bootcamps. Les meilleures idées et les business plans les plus compétitifs seront parrainés par les autorités et le secteur privé. Et cela fera ainsi quelques centaines de chômeurs en moins et beaucoup plus d’emplois créés. Car, selon les lanceurs de l’initiative, une entreprise innovante et ambitieuse va au-delà de son personnel, pour rayonner sur son environnement et y déclencher des dynamiques créatrices de valeurs matérielles et humaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here