Semaine du 02 au 06 Septembre 2013

Une rentrée à risques

Il est connu que les Places financières aiment, par dessus tout, pouvoir tout prévoir. Les incertitudes et le flou sont l’ennemi public numéro 1. Malheureusement, la Bourse de Tunis a entamé la rentrée dans un environnement diamétralement opposé. D’une part, il y a une crise politique sans précédent qui frappe le pays depuis la fin du mois de juillet ; de l’autre une conjoncture régionale tendue avec une probable frappe en Syrie qui ne serait pas sans conséquence sur la Tunisie.

Néanmoins, et en dépit de ces conditions difficiles, le marché reste très sollicité côté financement. Déjà, les souscriptions aux actions Best Lease ont commencé il y a plus d’une semaine et continueront durant un mois, cherchant à collecter 21,000 MTND. Le Jeudi 05 septembre, le Conseil d’Administration de la Bourse a donné son accord de principe pour l’admission au Marché Alternatif de la Cote de la Bourse des actions de la société SOTEMAIL. Nous aurons ainsi, probablement, trois autres introductions avant la fin de l’année (il y a déjà City-Cars et CELLCOM).

Mais, il ne faut pas oublier le marché obligataire qui absorbe de la liquidité en silence. Actuellement, quatre emprunts sont ouverts aux souscriptions : Tunisie Leasing (20,000 MDT susceptibles d’être portés à 30,000 MDT), UNIFACTOR (20,000 MDT), ATL (30,000 MDT susceptibles d’être portés à 50,000 MDT) et Attijari Leasing (20,000 MDT susceptibles d’être portés à 30,000 MDT). Ainsi, au minimum- et si ces opérations aboutissent- 90,000 MDT seront absorbés. En totalité, entre titres de créance et de capital, 111,000 MDT sont demandés. Bien que le marché ait toujours montré qu’il a les ressources, nous restons inquiets quant à sa capacité de supporter cette forte requête, surtout qu’un resserrement de la liquidité dans l’économie est constaté. Dans son communiqué mensuel publié jeudi, la Banque centrale de Tunisie a souligné qu’ « une pression sur la liquidité bancaire a été enregistrée suite à la poursuite de la hausse des besoins des banques au cours du mois d’août 2013 et pour le quatrième mois consécutif,  [….] l’amenant à intervenir davantage, en injectant de la liquidité passant à une moyenne quotidienne de 4.974 MDT ». Le seul point qui joue en faveur de ces émissions est qu’actuellement, le rendement des obligations dépasse celui du marché actions. Ceux qui ont une forte aversion aux risques peuvent trouver leurs comptes dans les produits de taux.

Pour l’éventuelle guerre syrienne, nous pensons qu’il faut y penser sérieusement car nous ne pensons pas que le marché est en train de l’intégrer convenablement. Certes, nous sommes loin d’un scénario de prises de bénéfices (car il n’y a pas de bénéfices à prendre !), mais il faut penser qu’il s’agit d’une vraie poudrière située tout près du centre mondial de la production du pétrole. Une frappe va automatiquement faire flamber le prix du baril avec ce qui peut coûter pour l’économie mondiale. Avec la baisse de notre devise, nous sommes typiquement dans un effet ciseau qui peut avoir des conséquences sur la timide reprise de la Tunisie ou de nos partenaires européens.

Concrètement, nous conseillons de modifier la structure des portefeuilles, en jouant la carte des défensives et de l’immobilier, tout en gardant une poche investie dans des fonds communs de placements ou en SICAV pour créer un coussin de sécurité. Nous pensons que d’ici la fin de l’année, le TUNINDEX aurait peu de chance d’enregistrer des niveaux élevés dépassant les 4 650 points, sauf dénouement de la crise politique. Mais qui sait, elle pourrait venir. Croisons les doigts !

Actualité

Carthage Cement, allumage réussi de la première flamme

L’allumage de la première flamme du pré-calcinateur de la cimenterie Carthage Cement a été effectué avec succès le mercredi 3 septembre, dans l’après midi, en présence d’experts internationaux, marquant ainsi le démarrage de l’entrée en production. Dans le communiqué de presse qui a annoncé cet événement, la société a souligné qu’elle compte mettre sur le marché pas moins de 2,2 millions de tonnes de ciment par an, ce qui répondra à la demande croissante du secteur des BTP dans le marché local et à une demande croissante de ciment sur les marchés limitrophes pour la reconstruction. Le cimentier a précisé que dès la validation des tests réglementaires, la sortie du premier sac est prévue durant le mois d’octobre prochain.

GIF, OPA amicale en vue

Dans un communiqué de presse publié le vendredi 6 septembre, GIF Filtres a porté à la connaissance de ses actionnaires et du public que ses actionnaires de référence ont reçu une proposition individuelle pour l’acquisition de la totalité des titres leur revenant dans le capital social, et que cette proposition est en cours d’analyse et d’appréciation. La société s’est engagée à informer ultérieurement ses actionnaires et le public du sort réservé à cette proposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here