Selon les Renseignements allemands, Al Assad n’a pas approuvé personnellement l’attaque chimique

Alors que les Etats-Unis se préparent fébrilement à des frappes « ciblées » contre la Syrie, accusée d’avoir perpétré une attaque chimique le 21 août contre l’opposition dans les alentours de Damas, le président Bachar el-Assad, a affirmé dimanche 8 septembre à la chaîne américaine CBS qu’il réfutait l’accusation selon laquelle il était responsable de cette  attaque.  « Il n’y a pas de preuve que j’ai utilisé des armes chimiques contre mon peuple », a-t-il martelé.

Or, le démenti du président syrien semble être corroboré par des écoutes effectuées par un navire espion de l’armée allemande, l’Oker, stationné près des côtes syriennes : Bachar el-Assad n’aurait pas approuvé personnellement l’attaque du 21 août, alors que « de hauts responsables de l’armée syrienne, réclament régulièrement depuis environ quatre mois des attaques chimiques au palais présidentiel à Damas, mais ces demandes ont été toujours refusées, et l’attaque du 21 août n’a vraisemblablement pas été approuvée personnellement par Bachar el-Assad », souligne la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here