La Troïka au pouvoir rejette les propositions de l’opposition et Abassi appelle les deux parties à des concessions

Mouldi Riahi, membre du bureau politique d’Ettakatol, a indiqué, dimanche 1 septembre, que les propositions présentées par l’opposition pour une sortie de crise n’étaient pas favorablement accueillies par les représentants des partis de la Troïka. 

Dans une déclaration aux médias à l’issue de la réunion, dimanche matin, des organisations parrainant le dialogue national avec des représentants des partis de la Troïka au pouvoir, Mouldi Riahi a précisé que la porte du dialogue restait ouverte, mettant en exergue le rôle des quatre organisations nationales (UGTT, UTICA, LTDH et Ordre des avocats) dans la promotion du dialogue. Tous les protagonistes doivent se réunir autour d’une même table, dans les plus brefs délais, a-t-il insisté.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Hassine Abassi, a indiqué que la Troïka au pouvoir n’a pas a priori accepté les propositions de l’opposition, refusant de donner le moindre détail sur le contenu de ces propositions et sur la nature des objections émises par la Troïka.
Hassine Abassi a fait savoir que la réunion interne de la Troïka prévue, dimanche après-midi, et la reprise de la rencontre entre les parrains du dialogue et la délégation de la Troïka annoncée pour lundi après-midi pourraient aboutir à une réponse claire aux propositions de l’opposition.

Toutefois, l’ouverture d’un dialogue direct pourrait être aussi bien immédiate que lointaine, a-t-il indiqué. Abassi a exhorté les deux parties à faire davantage de concessions, aussi douloureuses soient-elles. 

La délégation de la Troïka comprend, notamment, Sahbi Atig, Abdellatif Mekki (Ennahdha), Imed Daimi (CPR) et Mouldi Riahi (Ettakatol). 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here