Un nouveau-né prénommé Amazigh

C’est une première en Tunisie : la municipalité de Sidi Al Bechir a fini par enregistrer un prénom non-arabe  d’un nouveau-né.

En effet, se basant sur l’article 1 de la Constitution, ladite municipalité  avait  rejeté au début  la demande du père de prénommer son enfant « Amazigh », avant de revenir sur sa décision après que le père de l’enfant eut menacé de recourir à la justice d’autant que des noms non-arabes, en particulier turcs et perses, sont acceptés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here