Le mufti de la communauté alaouite exécuté par Jabhat Al-Nossra

L’organisation terroriste Jabhat Al-Nossra a exécuté le Mufti de la communauté alaouite Bader Ghazel en Syrie. Ce mufti avait été enlevé au mois de Ramadan avec 150 citoyens et depuis lors aucune information exacte n’avait circulé sur leur sort. Son exécution s’est tenue dans une zone rurale de Lattaquié. La mort de Bader Ghazel a été confirmée par des photos qui ont été diffusées sur le net.

Dans un communiqué, Jabhat Al-Nossra a revendiqué l’assassinat et a déclaré que c’est une réponse au «  massacre d’Al-Ghouta à l’arme chimique ». Rappelons que le massacre en question n’est pas encore prouvé et que l’opposition syrienne et le régime syrien s’accusent mutuellement d’utiliser des armes chimiques.  

Il semble que le choix de la victime ne doit rien au hasard, en effet Bachar El-Assad appartient à cette communauté qui gouverne la Syrie depuis bien longtemps.

Bien que l’opposition accuse le régime syrien d’être le bourreau du peuple et d’agir selon des perspectives sectaires favorisant sa communauté, les victimes de la guerre en Syrie appartiennent à toutes les tendances et religions du pays : musulmans, chrétiens, chiites et alaouites.

Bader Ghazel n’est pas le premier homme de religion emporté par la guerre syrienne, Mohammed Saïd Ramadan Al-Bouti, l’un des grands savants et théologien syrien a perdu la vie dans un attentat qui a ciblé une mosquée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here