Le député opposant Mohamed Brahmi assassiné criblé de 12 balles

Le député Mohamed Brahmi a été assassiné aujourd’hui, le 25 juillet 2013, à midi par des inconnus devant sa maison à cité Ghazala, à l’Ariana.
Selon sa fille contactée par la Radio Mosaique FM, les tueurs seraient deux personnes sur une moto de type « Vespa ».Le député est né en 1955 à Sidi Bouzid.
Il a milité durant la dictature dans le cadre du mouvement des étudiants arabes progressistes et unionistes.
En 2005, il a créé le mouvement unioniste nassériste, qui était un mouvement interdit, travaillant dans la clandestinité.
Et ce n’est qu’après la révolution qu’il a pu enfin créer le mouvement du peuple, une formation dont il sera écarté, le 7 juillet, à cause de son adhésion au Front Populaire.
Le député a décidé donc de créer le « courant populaire. »Mohamed Brahmi tenait souvent des critiques virulentes à la Troika.
Il prônait dans ses interviews la suprématie des droits économiques et sociaux.
En octobre dernier, il a observé une grève sauvage de la faim pour protester l’arrestation de jeunes habitants de localité d’El Omrane et de la ville de Menzel Bouzaïène sur fond de protestations et de revendications sociales.
Il a également été parmi les plus hautes voix ayant fustigé l’utilisation par la police des tirs de chevrotine contre la population de Siliana en novembre dernier.
Voir l’article depuis la source »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here