UGTT : Pas d’ouverture de dialogue sans dissolution du gouvernement actuel

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT), par le biais de son secrétaire général adjoint et porte-parole officiel, Sami Tahri, a réaffirmé, hier jeudi 22 août sur Mosaïque Fm, que tant qu’il n’y aura pas de démission du gouvernement Laârayedh, il n’y aura pas d’ouverture de dialogue.

En effet, M. Tahri a précisé que l’initiative de la centrale syndicale est un tout prônant le dialogue sur la base de certains points immuables dont notamment et à commencer par la dissolution du gouvernement actuel et la formation d’un cabinet restreint formé de compétences nationales indépendantes.

Et quand on dit acceptation de l’initiative de l’UGTT, cela veut dire qu’elle est acceptée dans son ensemble, insiste M. Tahri. C’est dire que la balle est, de nouveau, dans le camp d’Ennahdha et de son leader, Rached Ghannouchi, qui continuent à multiplier les déclarations et à maintenir le flou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here