Ligue 1 : Saison 2013-2014 : coup d’envoi le mardi 27 août

droits TV FTF

Le bureau exécutif de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), réuni jeudi soir avec les présidents des clubs de Ligue 1, a fixé  provisoirement le coup d’envoi de la saison 2013-2014 au  mardi 27 août.

Une réunion avec un représentant du gouvernement est  prévue aujourd’hui vendredi 23 août au siège du gouvernement à  laquelle assisteront le président de la FTF et trois  présidents des clubs de la Ligue 1.

Cette réunion permettra d’examiner les difficultés financières des clubs afin de trouver les solutions  nécessaires à ces problèmes et assurer le retour de la  compétition dans les meilleures conditions.

Le démarrage du championnat avait été une première fois  ajourné par la Ligue Nationale de Football Professionnel  (LNFP) au dimanche 22 août avant d’être reporté sine die en  raison du refus des dirigeants des clubs de reprendre la  compétition, invoquant des difficultés financières  occasionnées par le huis clos depuis trois saisons,  l’absence de subventions des municipalités et des gouvernorats ainsi que par le tarissement des redevances  du sponsoring et des droits de retransmission télévisée.

L’Amicale des Clubs Professionnels (ACP) avait  conditionné mercredi le coup d’envoi de la nouvelle saison  de Ligue 1 au règlement de la crise financière des clubs, invitant le ministère de la Jeunesse et des Sports à  relever le montant des subventions qui leur reviennent, notamment des recettes du Promosport, afin de pouvoir  honorer leurs engagements financiers.

  Le ministère de la Jeunesse et des Sports a affirmé  jeudi que ses services sont en train de préparer un  dossier complet sur les moyens d’aider les clubs et les  associations sportives à aplanir leurs difficultés  financières. Il a indiqué que les clubs de la Ligue 1  professionnelle de football ainsi que la Fédération  tunisienne de football ont été contactés par le  département de tutelle afin qu’ils fournissent des  informations précises sur la nature et les montants de  leurs dettes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here