Agents des forces de sécurité intérieure : la prime de risque passe de 20 à 100 dinars

Cette prime ne dépassait guère les 20 dinars. Une somme « dérisoire », voire «  humiliante », pour ceux qui affirment exercer «  un métier difficile et dangereux ». Dans leur dernière manifestation devant le siège de l’ANC datant du 10 mai dernier, les agents des forces de sécurité intérieure brandissaient des billets de 20 dinars, en signe de protestation, non seulement contre la modicité de la prime de risque, mais également contre la précarité des conditions de travail et les lois obsolètes régissant la profession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here