Nabeul: Mongi Rahoui refuse tout dialogue selon la « logique de partage du butin »

Le député dissident de l’Assemblée nationale constituante (ANC), Mongi Rahoui a souligné, dimanche à Nabeul, que le Front du salut  s’attache à la dissolution de l’ANC et à la chute du gouvernement qui selon lui a “échoué”.

  Intervenant lors de la réunion du Front du salut, M. Rahoui a indiqué que “le Front refuse tout dialogue qui se base sur la logique de partage du butin”.

    Le Front du salut est prêt pour un référendum, a précisé M. Rahoui, estimant que le peuple est convaincu que la solution réside en la démission du gouvernement et la dissolution de l’ANC.

   De son côté la veuve de Chokri Belaid, Mme Basma Khalfaoui, a appelé “à s’unir pour la Tunisie, à faire preuve de patience et à éviter le cercle de la violence que certaines parties veulent faire entrer le peuple tunisien”.

    ”Ceux qui veulent créer des dissensions entre Tunisiens n’ont pas encore compris le message émis par les Tunisiens”, a estimé Mme Khalfaoui.    “Ceux qui ont tenté de semer la discorde parmi les Tunisiens ont été surpris de l’union du peuple depuis la fin du mois de juillet et pendant les manifestations des 6 et 13 août, ainsi que son attachement au projet de la démocratie qui garantit les droits des Tunisiens”, a-t-elle soutenu.

   Elle a revendiqué par la même occasion la chute du gouvernement et l’annulation des “désignations partisanes”.

   L’élu dissident Abdelaziz Katti estime que les lignes rouges tracées par Ennahdha pour entamer un dialogue sont la preuve que “ce mouvement n’est pas soucieux de l’intérêt du pays”.

   “L’attachement d’Ennahdha au pouvoir n’a qu’une seule explication : truquer les élections”, a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here