L’état de santé de Ridha Grira se dégrade

Interrogé sur son sentiment quant à la libération des anciens ministres de Ben Ali, le ministre de la Justice, Nadhir Ben Ammou a souligné, sur les pages de notre confrère arabophone, Le Maghreb, que sa fonction lui interdit d’ intervenir sur le cours de la justice qu’il a qualifiée d’indépendante.

Interpelé sur l’état de santé de l’ancien ministre de la Justice, Ridha Grira, maintenu en détention et son éventuelle dégradation, le ministre de la Justice a assuré que le détenu refuse de se faire soigner, de subir des analyses et même de se faire examiner par le médecin de la prison. Ridha Grira, souligne le ministre, a été atteint d’un cancer dont il a guéri en 1998.

Nadhir Ben Ammou a, d’autre part, indiqué que Ridha Grira souffre de dépression, cet état étant courant dans le milieu carcéral, selon ses propos.

A noter que l’Organisation tunisienne de lutte contre la torture a appelé à la libération provisoire de l’ancien ministre de la Défense, pour qu’il puisse bénéficier d’un traitement approprié, dans des conditions humaines.

Selon la même source, M. Grira est atteint « d’une pathologie maligne ayant entraîné une incapacité de marcher sans aide ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here