Trois activistes de Feminism Attack auraient été arrêtées et tabassées

Trois activistes de l’organisation Feminism Attack ont été arrêtées, au début de la soirée du dimanche 21 juillet  alors qu’elles étaient en train de taguer sur les murs du ministère de la Femme « A bas le ministère du harem du Sultan ».

Elles ont été relâchées après avoir été emmenées au commissariat de la rue Charles de Gaulle, selon le témoignage de la bloggeuse Lina Ben Mhenni qui s’est déplacée sur les lieux.

Les 3 activistes ont été conduites à l’hôpital après avoir subi des agressions, selon le témoignage de l’avocate Leila Ben Debba, présente sur les lieux.

Lina Ben Mhenni, qui accompagnait les activistes à l’hôpital, a déclaré sur les ondes de Mosaïque FM, que les agents de sûreté et ceux de la direction de l’hôpital l’ont empêchée de filmer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here