Semaine du 08 au 12 juillet 2013

Chiffres T2 … les premiers jugements !

L’ère des assemblées s’est finalement achevée, sans laisser pour autant de surprises exceptionnelles. Le marché actions tunisien a accueilli cette semaine les tout premiers chiffres du deuxième trimestre. Couvrant les six premiers mois de l’année, ces chiffres s’avèrent être à très forte valeur pour les opérateurs du marché. La réaction des investisseurs était systématique, en se penchant sur  les meilleures et pires réalisations, publiées jusqu’à maintenant.

Nous réservons ce qui suit aux remarquables variations hebdomadaires et dont le bilan varie au rouge, avec 35 valeurs baissières contre seulement 22 affermissements.

En publiant un produit net bancaire semestriel en progression de 13,2% à 69,625 MDT, l’UBCI a attiré l’ attention cette semaine pour finir sur la première marche du podium.  Toutefois, les réalisations 2012, publiées également cette semaine, étaient modestes sachant que la banque a clôturé l’année sur un résultat net en baisse à 12,819 MDT contre 20,708 MDT en 2011. Le coefficient d’exploitation bancaire a augmenté de 640 bp à 81,9% suite à l’accroissement des charges opératoires, notamment les charges du personnel.

Le marché a également salué les chiffres d’Alkimia, qui ressortent globalement dans le vert. Grâce à un bon début d’année et une croissance maintenue sur le T2, les revenus semestriels s’élèvent à 94,087 MDT contre 88,144 MDT une année auparavant. Dominant  plus de 90% la structure du chiffre d’affaires, les ventes export préservent une évolution positive contre un léger recul accusé par le marché local.  Sur la cote, le titre d’Alkimia s’est offert une plus-value de 6,08% à 36,070 TND.

Longuement oublié, le spécialiste de la réassurance- Tunis Ré- fait revivre la confiance des investisseurs cette semaine avec deux bonnes annonces pour progresser de 5,3% à 7,150 TND. En effet, la société fait savoir que l’agence internationale de rating- AM Best- a confirmé sa notation B+ avec perspectives stables. De plus, le réassureur national a signé un bon deuxième trimestre, où les primes nettes ont progressé de 22,4% à 9,013 MDT ramenant les revenues nets des rétrocessions sur l’ensemble des six premiers mois, à 21,691 MDT (vs 19,080 MDT en 2011). Notons à ce niveau que l’activité Retakaful a remarquablement évolué sur ce T2, mais reste toutefois peu développée (0.141 MDT). Les sinistralités de ce dernier trimestre ont régressé de 5,2% à 15,597 MDT grâce à une politique de rétrocession performante.

Durant cette semaine, le leader de la commercialisation des boissons gazeuses et la bière s’est distingué en accaparant 10,9% du volume total des échanges (12,983 MDT contre 14,394 MDT la semaine dernière). Optimistes, les investisseurs tablent sur de bons chiffres T2, tenant compte d’une croissance notable sur le début de l’année. En effet, les revenus T1 ont progressé à deux chiffres, +20,4% à 65,659 MDT, ce qui représente 22,5% du chiffre d’affaires 2012. Nous pensons que la SFBT est en mesure de signer une nouvelle année record si elle continue sur ce trend.

Nous finissons par la STEQ qui a été sanctionnée après avoir publié des chiffres négatifs pour la deuxième fois en 2013. Le titre a cédé 5,82% à 6,310 TND et figure parmi les pires rendements de la semaine. Suite à la détérioration de l’activité sur les deux trimestres, les revenus de la STEQ s’élèvent à 18,504 MDT depuis le début de l’année, contre 20,028 MDT en 2012. Malgré le redressement de la marge brute, passant de 20,8% à 23,5%, les charges opératoires ont augmenté, notamment la masse salariale (1,285 MDT contre 1,077 MDT en 2012), ce qui devrait léser la rentabilité de l’activité.

Cette semaine, l’ambiance sur la place de Tunis était relativement vive entre anticipation, déception et appréciation. Le rendement hebdomadaire est positif mais dérisoire, soit + 0,21%. Le gain de l’indice phare de la BVMT depuis le début de l’année s’élève à seulement 0,76%.

Actualité

ICF, libération de la deuxième tranche d’une augmentation de capital

La Société Industries Chimiques du Fluor (ICF) informe ses actionnaires et le public que, dans le cadre de l’opération d’augmentation du capital en numéraire de 12 000 000 dinars, décidée par l’Assemblée Générale Extraordinaire du 29 Décembre 2011, ouverte à la souscription le 10 avril 2012 et libérée du quart à la souscription, il a été procédé à la libération de la deuxième tranche de cette opération d’augmentation du capital, qui représente 50% du montant total de ladite augmentation.

Ainsi, les nouvelles actions ICF sont désormais libérées à hauteur des ¾ (trois quarts) de leur valeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here