La Tunisie aurait proposé l’exil politique à Abbou Qatada qui est rentré en Jordanie

« La Tunisie a proposé au prédicateur jordanien Omar Mahmoud Othman, le statut de réfugié politique mais, il a préféré renter dans son pays », a déclaré le député au parlement jordanien, Mohamed Hajouj.

Omar Mahmoud Othman, alias Abbou Qatada, est inculpé de terrorisme au Royaume-Uni. Les autorités britanniques l’ont extradé vers son pays, le 7 juillet 2013, après une longue procédure qui a duré huit ans.

Par deux reprises, il a été condamné à quinze ans de travaux forcés par la Cour jordanienne de sûreté de l’État en 1998 et 2000.  Financement d’un groupe d’un groupe interdit, préparation d’attentats visant des objectifs américains et juifs et des visiteurs chrétiens en Terre sainte lors du Jubilé 2000 et liens avec Al-Qaïda, tels sont les chefs d’accusations retenus contre lui.

La Cour européenne des droits de l’Homme s’est opposée à son extradition en 2012, jugeant une telle extradition contraire au procès équitable, de peur qu’il ne subisse la torture dans son pays.  Actuellement les autorités jordaniennes refusent sa libération provisoire sous caution.  

Depuis l’ascension du mouvement Ennahdha au pouvoir, plusieurs prédicateurs islamistes, connus pour leurs propos fanatiques incitant à la haine et la violence ont été reçus en grande pompe en Tunisie,  que ce soit par le président provisoire de la République que le leader du  mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi. Citons notamment : Mohamed Moussa Cherif, Mohammed Hassen et Wajdi Ghénim.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here