Ali Laarayedh : « Nous œuvrons pour que les élections se tiennent fin 2013 »

Lors d’une interview,  le chef  du Gouvernement, en réponse à une question qui porte sur la date des prochaines élections, a rappelé que le gouvernement s’est engagé à finir la période de transition fin 2013. Il a déclaré que cela ne dépendait pas seulement du gouvernement mais également d’autres protagonistes, à savoir les  partis politiques, la société civile…

Ainsi, le gouvernement œuvre, selon ses déclarations,  dans ce sens. Et la situation s’achemine vers la tenue d’élections en 2013, sur deux tours. Cependant il n’a pas manqué d’ajouter que certains ne veulent pas que le pays arrive à l’étape des élections.  Avant de rappeler que depuis l’ascension du gouvernement au pouvoir, il a été confronté à une vague de grèves et de complications délibérées.

Revenant sur la liberté d’expression, il a affirmé qu’aucune pression n’était exercée, se rapportant  aux discours et articles des médias, presse et réseaux sociaux ;  «  ceux qui ont été privés de la liberté d’expression sont les plus attentifs à la garder », ajoute-t-il,  avant de rappeler la politique du dialogue engagée par le gouvernement.

Concernant les déclarations de Sahbi Atig, il a déclaré qu’elles ont été prononcées dans un moment d’exaltation et que Sahbi Atig « n’est pas le seul à tenir ce genre de propos », citant Tahar Ben Hassine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here