Rachid Ammar n’est pas interdit de voyage

Mounir Abdenbi, directeur de la Justice militaire, a démenti sur les pages du quotidien arabophone, Le Maghreb, que le général  Rachid Ammar, ancien chef d’état-major des trois armées, soit interdit de voyage  ou faisant l’objet d’une plainte.

Les rumeurs qui avaient circulé sur les réseaux sociaux se basent sur les déclarations du président de l’association Insaf  « Justice pour les anciens militaires », Mohsen Kaabi , selon lesquelles les militaires incriminés dans l’affaire dite de Baraket Essahel comptent poursuivre en justice l’ancien chef d’état-major des trois armées le général Rachid Ammar et son supérieur hiérarchique de l’époque, l’ancien ministre de la Défense Abdelkrim Zbidi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here