Le Niger essaye de récupérer ses terres

FAO – Une centaine d’hectares de terres dégradées ont été récupérés par des villageois et les autorités locales à Kouloumboutey, au sud du Niger, représentant ainsi une action de plus dans la lutte contre la désertification à travers le Sahel et le Sahara.

Selon l’Unesco, le phénomène de désertification s’est accéléré suite à la conjugaison de plusieurs facteurs. En effet, l’accroissement de la population crée une tension sur les sources d’énergie principalement le bois : source d’énergie domestique d’où des proportions de ramassage ‘’ alarmantes’’. D’autres pratiques ont empiré  la situation, telles que le développement anarchique de l’agriculture et le surpâturage. Les changements climatiques causant moins de pluviométrie et donc plus de sécheresse s’ajoutent au facteur humain. Depuis un an les villageois de  Kouloumboutey ont donc’’ identifié les zones à restaurer, ainsi que les arbres à planter et les herbages à semer afin de pouvoir nourrir les bêtes’’ et ont édifié des banquettes pour stopper le ruissellement des eaux et planté des graminées et des arbres pour empêcher le vent d’emporter les particules de terre.’’ . Résultat : En un an, 115 hectares de glacis ont été restaurés au total.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here