Fadhel Jaziri : « J’ai ressenti l’incendie prémédité du mausolée de Sidi Bou Saïd comme une provocation politique »

Revenant sur son méga-spectacle al Hadhra, prévu jeudi 18 juillet, dans le cadre du Festival international de Carthage, le  réalisateur et grande figure du théâtre tunisien Fadhel Jaziri a déclaré, sur les ondes de Mosaique FM, qu’il a ressenti l’incendie prémédité, déclenché au mausolée de Bou Said Al Beji, comme une provocation politique et culturelle, ce qui l’a incité à programmer à nouveau El Hadhra.

« Un peuple sans culture n’est pas un peuple », a conclu Fadhel Jaziri.

Le spectacle se joue ce soir  à guichets fermés. Il s’agit du premier spectacle de la saison qui réalise cet exploit sans précédent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here