Affaire Raja Ben Slema : bientôt l’audition de trois députés

Selon le quotidien arabophone Al-Chourouq, le juge d’instruction du 3e bureau du Tribunal de première instance de Tunis vient de convoquer les députés de l’Assemblée nationale constituante Selma Baccar, Selma Mabrouk et Mourad Amdouni pour les auditionner dans le cadre du procès intenté à l’encontre de la spécialiste de la civilisation arabo-musulmane Raja Ben Slema par le rapporteur de la Constitution, Habib Kheder, en vertu de l’article 128 du code pénal, pour diffamation.

Pr Raja Ben Slama est le deuxième intellectuel à devoir comparaître devant la justice après le doyen de la faculté des Lettres de La Manouba.

A l’issue de l’audition, le 5 avril 2013,  Mme Ben Slema a déclaré que l’affaire s’inscrit dans le cadre de la liberté d’expression et non pas dans un cadre pénal, tout en précisant que ses propos ne visaient ni la personne et ni la vie privée de  Habib Kheder : « Il a déformé mes propos »,  affirme-t-elle.

L’affaire de Raja Ben Slema rappelle d’autres antécédents visant à museler la liberté l’expression, à savoir El Abdellia, l’affaire du rappeur Weld el 15, Ghazi Béji le premier réfugié politique après la révolution.

À quand la fin de la chasse aux intellectuels ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here