Retour de Bouteflika en Algérie : gros points d’interrogation

Près de trois mois après son hospitalisation à l’hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce, pour des problèmes « mineurs » de santé, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a regagné Alger hier, mardi 16 juillet, à bord d’un avion médicalisé.

Selon l’hebdomadaire Le Point, l’avion présidentiel qui a fait l’aller-retour dans la journée pour rapatrier le président algérien s’est posé peu après 16 heures à l’aéroport Houari-Boumediene.

Le retour au bercail de M. Bouteflika a démenti les rumeurs persistantes sur son état de santé, dont son décès. Dans sa dernière apparition à la télévision algérienne, le président, assis dans un fauteuil avec une couverture sur les jambes, discutait avec son Premier ministre dans un salon de la résidence médicalisée des Invalides.

Censée rassurer l’opinion publique algérienne sur l’état de santé du président, cette séquence muette, le son ayant été coupé, a, a contrario, donné l’impression d’une grossière mise en scène : on voulait cacher l’aphasie et l’hémiplégie de l’illustre malade !

Contrairement à la version officielle, selon laquelle Bouteflika avait été hospitalisé pour un AVC « mineur », des sources médicales soutiennent, qu’en réalité, les organes vitaux seraient gravement atteints. D’où l’interrogation : est-il  encore apte à assumer les charges de la fonction présidentielle ? Et pour combien de temps ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here