Semaine du 08 au 12 juillet 2013

Assemblées générales des sociétés cotées : le bilan (2/2)

Nous continuons cette semaine avec les principaux enseignements issus des réunions annuelles des actionnaires, en l’absence de faits marquants, dans un marché actions qui semble attirer peu d’attention. Nous souhaitons que les annonces des chiffres du deuxième trimestre- qui commenceront cette semaine-   puissent donner du punch à la Place de Tunis.

Nous reprenons donc avec une quatrième revendication des petits porteurs, à savoir la présence des administrateurs aux réunions des actionnaires. Les administrateurs doivent s’investir véritablement dans l’exercice de leurs responsabilités. Mais est-ce que la présence aux réunions des actionnaires entre dans ces responsabilités ? En vérité, les principes de la bonne gouvernance n’évoquent directement pas cette tâche, mais nous pensons qu’elle entre dans le cadre de la surveillance du processus de diffusion de l’information et de communication de l’entreprise. Les petits porteurs ont donc largement raison d’exiger que tous les administrateurs soient présents lors des Assemblées générales annuelles.

La cinquième revendication concerne la divulgation volontaire de l’information de la part des sociétés cotées. La majorité des sociétés n’ont jamais publié de plan d’affaires ou organisé de communications financières depuis leur introduction en Bourse. Ainsi, les petits porteurs ne trouvent aucun moyen pour juger les performances de la société ou pour évaluer le travail de l’équipe dirigeante. Un régime efficace de gouvernance d’entreprise doit garantir la diffusion, en temps opportun, d’informations exactes sur tous les sujets significatifs concernant l’entreprise, notamment la situation financière et les résultats. La revendication d’une stratégie de communication financière et non financière par les petits porteurs nous semble légitime et constitue un droit basique pour tout investisseur.

Enfin, les actionnaires revendiquent une meilleure gestion des portefeuilles placements  puisque les produits de placement représentent une partie significative des profits de certaines sociétés, notamment les assurances. Malgré des portefeuilles de tailles importantes, la rentabilité de ces investissements est loin de satisfaire les petits porteurs qui la jugent insuffisante. Ici, il faut bien comprendre qu’un institutionnel ne gère pas son actif de la même façon que celle d’un investisseur individuel et que l’analyse financière fondamentale est à la base de toute décision d’investissement. Quand il s’agit d’une compagnie d’assurance, la tâche est plus compliquée car elle doit respecter un catalogue de placements rigoureux définis par la réglementation en vigueur. Les investissements dans les SICAR et les fonds sont fortement critiqués car ils sont souvent à l’origine de provisions et non pas de produits. Mais il s’agit également de mécanismes de défiscalisation qui permettent de réduire le taux d’imposition, et in fine augmenter le bénéfice net. Par ailleurs, financer des projets dans des zones de développement régional et promouvoir l’emploi est une responsabilité sociale de chaque grande entreprise même si ce genre d’investissement n’apporte pas ses fruits immédiatement.

A cause de ces demandes qui se renouvellent à chaque occasion, le ton monte entre des dirigeants irrités et des petits porteurs en colère. Passer à une application obligatoire des principes de la bonne gouvernance nous paraît une bonne solution pour la majorité de ces problèmes.

Actualité

SOTETEL, distribution de dividendes

SOTETEL informe ses actionnaires que son Assemblée Générale Ordinaire, tenue le vendredi 28 juin 2013, a fixé le montant des dividendes à distribuer au titre de l’exercice 2012 à deux cent millimes (0,200 DT) par action. La mise en paiement de ces dividendes sera effectuée à compter du lundi 29 juillet 2013.

BTE, distribution de dividendes

La BTE informe le public que les dividendes revenant aux actionnaires porteurs d’actions à dividendes prioritaires seront distribués le 25 septembre 2013. En conséquence, la quatrième résolution fixant la date de distribution de dividendes pour le 30 septembre 2013 qui a été adoptée par l’Assemblée Générale Ordinaire de la BTE du  26 juin 2013, sera modifiée et entérinée par la prochaine AGO de la Banque.

ADWYA, distribution de dividendes

ADWYA porte à la connaissance de ses actionnaires que son Assemblée Générale Ordinaire, tenue le 28 juin 2013, a fixé le montant des dividendes relatifs à l’exercice 2012 à cent cinquante millimes (0,150 DT) par action, soit 15% de la valeur nominale. La date de mise en paiement de ces dividendes se fera à partir du 05 août 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here