Nouvelle ligne maritime Maroc-Libye

D’après l’Association Marocaine des Exportateurs, une ligne maritime sera établie entre le port de TangerMed et le port de La Goulette dès le 5 septembre : une liaison assurée par l’armement Fret Cetam à raison de deux escales par semaine. Le but recherché est de renforcer les échanges entre le Maroc et la Libye qui ont chuté entre 2002 et 2011 passant de 1.6 milliard de dirhams à 353 milliards de dirhams avec une reprise de 902 millions de dirhams en 2012.

  «Cette connexion maritime mettra pour la première fois le marché libyen à 3 jours du Maroc contre 3 semaines auparavant. Les remorques seront chargées au Maroc et embarqueront dans un navire puis seront tractées par camion», déclare Abdelaziz Mantrach, administrateur directeur général des Transports Marocains. L’acheminement des containers via le Transit International Routier est dû à l’encombrement du port de Tripoli, mais aussi aux problèmes de sécurité.

La participation du Maroc à la foire internationale de Tripoli était l’amorce car d’après Hassan Sentissi, président de l’Asmex : «Plusieurs chefs d’entreprise ont pu nouer des contacts intéressants, mais butent sur le problème de la logistique. Du coup, les exportations marocaines ne pouvaient être compétitives faute d’une liaison maritime directe. Le transit par les ports européens contribuait au renchérissement des produits nationaux. Le handicap du transport maritime devrait donc être levé «avec un transit time compétitif par rapport aux exportateurs européens qui approvisionnent la Libye, tels que l’Espagne, la France et l’Italie», précise Mantrach.

Après des troubles politiques qui ont duré plusieurs mois, la Libye est actuellement un gisement à ciel ouvert  : ‘’ Un marché demandeur de tout ‘’, souligne-t-il !

Laisser un commentaire