25% de la production algérienne du pétrole fait objet de contrebande

Lors d’une conférence de presse tenue hier, en Alger, le ministre de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia, a indiqué  que les quantités de pétrole utilisées par les contrebandiers représentent 25% de la production intérieure du pays.

Le ministre algérien a expliqué que le gouvernement a pris des mesure pour faire face à ce problème, parmi lesquelles la confiscation de tous les biens des contrebandiers. De même, il y aura d’autres mesures au niveau des kiosques.

Pour illustrer la propagation du phénomène de la contrebande, Ould Kablia a indiqué que la région de Tlemcen dépasse en consommation de pétrole la capitale Alger qui compte pourtant cinq millions d’individus.

Notons que la douane algérienne a dévoilé que les importations du pays en énergie et ses dérivés ont dépassé les 124%, lors des premiers quatre mois de l’année en cours.

L’Algérie, membre de l’OPEC, est l’un des principaux producteurs de pétrole dans le monde, avec 1.2 million de barils journaliers.

La consommation de l’Algérie en produits pétroliers raffinés a explosé à 200% durant le premier trimestre de cette année, selon le rapport de la Banque algérienne du mois de juin.

Et selon les experts, la consommation de l’essence en Algérie aurait doublé six fois entre 2007 et 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here