Mouvements de protestation à Menzel Bourguiba à la suite de la décision du groupe JAL de fermer ses unités

Des mouvements de protestation ont lieu, jeudi matin, dans la ville de Menzel Bourguiba, (gouvernorat de Bizerte) à la suite de la décision du groupe  JAL qui emploie 4000 travailleurs d’arrêter l’activité de ses unités de production dans la zone.

Cette décision avait été prise à la suite de l’échec de la réunion de travail tenue mercredi, au ministère des Affaires sociales, pour trouver une solution aux problèmes dont se plaint le groupe et l’accumulation de ses dettes qui ont atteint 12 millions de dinars.

Les protestations n’ont pas dépassé le cadre de manifestations pacifiques, mais ils ont eu un impact négatif sur l’activité des autres unités industrielles installées dans la zone, selon les indications du délégué de Menzel Bourguiba, Badis Ben Jeddou.

Le mouvement a, aussi, accentué, selon les dires du délégué, la tension sociale dans la zone, surtout en cette conjoncture particulière du début du mois de Ramadan.

Des représentants de composantes de la société civile, de syndicalistes et de politiciens ont fait part de leurs craintes des retombées sociales et humaines de l’arrêt des activités de JAL Groupe, en raison du nombre important des travailleurs qu’il emploie et qui vont se trouver au chômage et incapables de subvenir aux besoins de leurs familles.

De son côté, le gouverneur de Bizerte, Abderrazak Ben Khélifa, a indiqué, dans une communication téléphonique, qu’il suit méticuleusement la situation, en coordination avec les autorités nationales, ainsi qu’avec les représentants de JAL Groupe « pour alléger l’acuité de la situation qui a surpris tout le monde ».

Il a ajouté que la décision a été prise pour payer une indemnité de 200 dinars à chaque travailleur.

Le gouverneur a, d’autre part, affirmé qu’une des entreprises italiennes installées dans la zone a fait part, jeudi matin, de sa disposition de recruter 500 à 600 employés licenciés de JAL Groupe.

Il a, dans le même sens, remarqué que des efforts sérieux sont en cours pour chercher un nouvel investisseur voulant faire l’acquisition des unités industrielles de JAL Groupe et reprendre les activités, émettant l’espoir que ces efforts trouvent le soutien de toutes les parties.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here