Egypte : l’ambassadeur tunisien convoqué

Les autorités égyptiennes n’ont pas manqué de répliquer aux prises de position tunisiennes défavorables à la destitution de l’ex-président égyptien Mohamed Morsi et à l’intervention militaire dans les affaires politiques.  En effet, l’ambassadeur tunisien au Caire a été convoqué par le ministre égyptien des Affaires étrangères, qui a exprimé son étonnement de ce qu’il a qualifié d’ingérence dans les affaires intérieures du pays.

Depuis l’ascension du président provisoire Moncef Marzouki au pouvoir, maints de ses propos ont été classés dans le cadre de l’ingérence et de l’intervention dans les affaires intérieures des pays.

Citons notamment l’intervention dans les affaires intérieures algériennes, le 2 janvier 2012, lors d’une visite officielle en Algérie, au cours de laquelle le président provisoire a avancé l’idée que l’Islam est la solution qui a poussé à élire les mouvements islamistes, en faisant allusion à la destitution des islamistes en Algérie dans les années 90.
Cette réaction a suscité les critiques des journalistes algériens et Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires étrangères est intervenu le lendemain de la déclaration sur les ondes radiophoniques algériennes pour rappeler la souveraineté de l’Algérie et qu’elle n’a à recevoir de leçon de personne. De même,  sa proposition d’accueil de la conférence « Les amis de la Syrie ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here