Aide financière massive à l’Egypte

Ryadh vole au secours du nouveau régime égyptien : à peine une semaine après la destitution de Mohamed Morsi par l’armée et son remplacement par le président de la Cour constitutionnelle, l’Arabie saoudite vient d’annoncer un don de cinq milliards de dollars au profit d’une économie égyptienne touchée de plein fouet par un marasme économique et financier sans précédent, dû à l’instabilité politique, conséquence de la chute d’Hosni Moubarak en février 2011.

En effet, rapporte l’agence officielle Spa, le monarque saoudien a octroyé au Caire une généreuse aide financière et en nature :  deux milliards de dollars, sans intérêt, en dépôt à la Banque centrale d’Égypte, un don d’un milliard de dollars et l’équivalent de deux milliards en produits pétroliers et gaziers.

Cette aide financière va de pair avec la position saoudienne favorable à la destitution de l’ex-président islamiste. Le roi  Abdallah a été prompt à féliciter le président par intérim Adly Mansour, quelques heures à peine après sa nomination.

Les observateurs ont noté une concertation manifeste entre l’attitude de Ryadh et celle de Doha sur le dossier égyptien. Ainsi, Les Émirats arabes unis, se sont engagés à leur tour, à apporter une assistance financière de trois milliards de dollars au pays  des Pharaons, une aide d’un milliard de dollars et un prêt sans intérêt de deux milliards. L’aide cumulée octroyée  à l’Égypte s’élève désormais à huit milliards de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here