Lampedusa : Le Pape François demande « pardon » aux disparus en mer

Pour son premier voyage en dehors de Rome, le Pape François s’est rendu à Lampedusa pour porter son soutien aux dizaines de milliers de migrants, de toutes nationalités confondues, qui tentent avec plus ou moins de succès de rejoindre  l’Europe et échouent sur l’île.

Le site internet de Libération rapporte l’indignation du Pape face à l’indifférence du monde, face à la mort des migrants venus d’Afrique dans l’espoir de changer de vie. « Nos frères et sœurs cherchaient à sortir de situations difficiles pour trouver un endroit meilleur pour eux et leurs familles, mais ils ont trouvé la mort… Qui est responsable du sang de ces frères et sœurs ? (…) Nous avons perdu le sens de la solidarité fraternelle. La culture du bien-être nous rend insensibles aux cris d’autrui et aboutit à une globalisation de l’indifférence », a-t-il affirmé. Et d’ajouter que ce voyage est une occasion pour « prier, accomplir un geste de proximité et également éveiller les consciences, afin que ce qui s’est produit ne se répète plus ».

Selon un Rapport du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, publié en mars 2013, et intitulé Les Tunisiens disparus en mer en 2012, dans le contexte des révolutions: 64261 personnes ont embarqué pour l’Europe depuis la Tunisie et la Libye. Environ 2000 d’entre elles sont mortes ou portées disparues dont 1000 Tunisiennes et Tunisiens…  L’immigration clandestine s’est poursuivie en 2012 et dans une déclaration du 1er mars 2013, l’ambassadeur tunisien en Italie a affirmé que les Tunisiens entrés irrégulièrement en Italie en 2012 n’étaient que « quelques centaines », de même que le service d’informations des Nations unies faisait état pour sa part de 81 migrants morts en Méditerranée entre janvier et mai 2012,  avec parallèlement 210 personnes arrivées à Malte et environ 2000 personnes arrivées en Italie, toutes nationalités confondues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here