Du nouveau dans le secteur du numérique : lancement du programme Smart Tunisia et renforcement de la co-localisation

La rencontre intitulée « Les nouvelles opportunités de croissance en Tunisie », organisée sous la houlette de l’UTICA et du MEDEF International, ce vendredi 5 juillet 2013 à l’UTICA, a été l’occasion pour M. Mongi Marzoug, ministre des Technologies de l’information et de la communication, de présenter son nouveau programme baptisé Smart Tunisia.

En présence de Mesdames Nicole Bricq ministre du Commerce extérieur français, Agnès Arcier présidente d’Adetef, Wided Bouchamaoui présidente de l’UTICA et de nombreux responsables et chefs d’entreprises français et tunisiens, il a été question du développement de la coopération entre les deux pays, notamment en ce qui concerne le secteur du numérique.

Dans son allocution, le ministre des Technologies de l’information et de la communication a indiqué qu’une déclaration d’intention entre les gouvernements français et tunisien sera signée, sur la constitution d’une « alliance franco-tunisienne pour le numérique ». Cette alliance renforcera les nouvelles formes de partenariat, désignée par le terme « co-localisation ».

La « co-localisation » ou coproduction, est un concept qui s’inspire des partenariats industriels que la RDA avait mis en place avec les pays de l’Europe de l’Est et que l’Allemagne réunifiée a continué de développer après la chute du mur de Berlin. Elle se traduit par une « coproduction à plusieurs ou une co-traitance entre deux pays et qui ne fragmente pas la chaine de valeur. » Il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant, dans lequel le pays exécutant, en plus de la création d’emplois, bénéficie de la formation et de la professionnalisation de sa main-d’œuvre.

En Tunisie, ce concept de co-localisation existe déjà, notamment dans les filières aéronautiques, automobiles et dans l’offshoring. Ainsi les activités tunisiennes d’Aerolia, un sous-traitant d’Airbus, constituent selon Mme Nicole Bricq, un exemple type de ce partenariat.

M. Mongi Marzoug a rappelé l’engagement du gouvernement tunisien dans « le choix de la voie des technologies de l’information et de la communication comme l’un des axes principaux de son développement ».

Le projet du ministère des Télécommunications est de travailler « pour une Tunisie numérique connectée, compétitive et inclusive, faisant du numérique une énergie et une force de transformation économique et sociale, pour accélérer le développement et booster la compétitivité des entreprises et des institutions et faire de la Tunisie un leader régional dans l’usage et le développement des services et de technologies numériques », a déclaré le ministre tunisien.

La rencontre a été l’occasion pour M. Marzoug de présenter le tout nouveau-né des alliances numériques entre les entreprises françaises et tunisiennes.

Le projet Smart Tunisia, doté  d’un budget de l’ordre de 1,4 Milliard de dinars sur cinq ans, vise à faire de la Tunisie un hub du numérique et permettra aux entreprises voulant travailler en Tunisie, dans le cadre de la co-localisation par exemple, de bénéficier d’avantages importants pour le développement de leurs activités.  

Et d’ailleurs, le dernier rapport de la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement) confirme que les investissements directs étrangers en Tunisie ont augmenté de 50,6%, passant à 2.587,400 millions de dinars en 2012 contre 1.718,3 millions de dinars en 2011. Cela est en adéquation avec l’adhésion de la Tunisie, en mai 2012, à la déclaration de l’OCDE sur l’investissement et les entreprises multinationales et qui tend à rapprocher le pays des standards juridiques et institutionnels internationaux.

La signature de la déclaration d’alliance numérique intervient à l’occasion de la visite d’Etat en Tunisie du président de la République française, François Hollande, et préfigure des nombreux accords de partenariat et de coopération qui seront signés entre les deux pays et qui devraient avoir un impact positif sur l’emploi en Tunisie et la compétitivité des entreprises tunisiennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here