Les stocks de phosphate à leur plus bas niveau

Les stocks de phosphate ont fortement baissé dans les industries de transformation, au cours du premier semestre de 2013, passant de 730 mille tonnes, au début de l’année, à 420 mille tonnes à la fin du mois de juin 2013, annonce mardi 2 juillet, le ministère de l’Industrie.

 Le département ajoute, dans un communiqué de presse, que ces stocks ont atteint leur niveau le plus bas dans la région de Gabès pour s’établir à 90 mille tonnes (fin juin 2013) contre 440 mille tonnes (début 2013), des quantités qui n’assurent  le fonctionnement des industries que pour quelques jours, selon la même source.

Cette situation critique entraînera, au cas où elle se poursuivrait, une détérioration du positionnement du secteur au plan international et l’incapacité du Groupe chimique tunisien (GCT) à honorer ses engagements envers ses clients et fournisseurs.

En revanche, le ministère indique que « le niveau de production de phosphate dans le bassin minier au cours du premier semestre de 2013 a atteint 1,35 million de tonnes, enregistrant une légère hausse de 3,5% en comparaison de la même période de l’année 2012. »

Le communiqué ajoute que « ces résultats demeurent en deçà des attentes, en raison des perturbations sociales et sit-in dans certains centres miniers. »

En effet, la baisse est estimée à 66% de la capacité planifiée de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), à savoir 8 millions de tonnes par an.

Le ministère de l’Industrie appelle les différents intervenants dans le bassin minier et les centres miniers à mettre fin à l’encerclement des zones de production et à faciliter le transport des produits phosphatiers, afin de permettre aux unités de production et de transformation de reprendre leur activité et de booster le rythme des exportations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here