François Hollande en visite d’Etat en Tunisie les 4 et 5 juillet

Le président français François Hollande effectuera une visite d’Etat en Tunisie les 4 et 5 juillet 2013, à l’invitation du président Moncef Marzouki.

Cette visite, la première d’un Président français en Tunisie après la révolution, se veut l’expression de la volonté commune de développer les relations d’amitié très anciennes et le partenariat franco-tunisien.

La France est déjà depuis toujours le premier partenaire commercial (premier client et premier fournisseur) et industriel de la Tunisie.

Une série d’entretiens du chef d’Etat français avec son homologue Moncef Marzouki, ainsi qu’avec le chef du gouvernement Ali Larayedh et le président de l’Assemblée nationale Constituante (Anc), Mustapha Ben Jaafar figurent au programme de cette visite d’après un communiqué de la Présidence de la République.

François Hollande prononcera un discours devant les élus de l’ANC et rencontrera également des représentants de différents partis politiques et de la société civile tunisienne.

Cette visite d’Etat sera marquée par la signature de plusieurs accords et protocoles de coopération dans divers domaines tels que le transport, l’enseignement supérieur, l’agriculture, l’appui à la décentralisation, la fonction publique et l’aménagement du territoire.

Parmi les textes qui seront signés, il y aura plusieurs protocoles d’accord prévoyant l’octroi de dons destinés à la réalisation de l’étude d’identification des besoins relatifs au projet de fourniture et d’installation des équipements de sécurisation des accès maritimes et terrestres des ports tunisiens, apprend-on auprès du ministère des Affaires étrangères.

Seront également signés des protocoles d’accord de prêts au titre du projet de rénovation de la voie ferrée entre Sfax, Gafsa, et Gabès, et du projet de fourniture de matériel roulant du Réseau ferré rapide (futur RFR devant desservir la grande banlieue tunisoise).

En outre, les conventions concernent un arrangement administratif en matière de fonction publique et de développement administratif, et un protocole d’accord entre la STEG et son homologue français Electricité de France (EDF) dans le domaine des énergies renouvelables.

Un forum économique groupant des décideurs économiques des deux pays se tiendra par ailleurs à l’occasion de cette visite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here