Algérie : une année moins sucrée

La production algérienne de miel devrait chuter de 40% comparée à l’année 2012. Le président de la Fédération algérienne des associations d’apiculteurs (FAAA) a déclaré que la baisse est due aux mauvaises conditions climatiques qui ont retardé la floraison. »La saison qui n’est pas encore achevée s’annonce mauvaise et on s’attend à une baisse de 40% de la production nationale de miel « , a-t-il  indiqué.

Selon les données de l’APIA, les plus grands exportateurs mondiaux de miel sont la Chine avec 87000 t, l’Argentine avec 73000 t. et Le Mexique avec 23000 t. En Europe, le premier pays producteur est l’Espagne avec 31000 t, suivi de la France avec 27000 t. dont environ 10% du miel contrôlé et commercialisé en France est frauduleux, selon le Centre d’études techniques apicoles de Moselle (Cetam) d’après le Figaro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here