La fondation de la Coalition de la Tunisie pour la réforme de l’enseignement

Taux d’analphabétisme  de 25%, 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté et entre 60 et 80 mille élèves, âgés entre 6 et 16 ans, abandonnent leur scolarité. Ces statistiques alarmantes n’ont pas laissé indifférents les composantes de la société civile qui se sent mobilisées pour former un front dont l’objectif est de réformer l’enseignement tunisien.

L’Union générale tunisienne du travail, La ligue tunisienne de la défense des droits de l’Homme, l’Association tunisienne de  défense des droits de l’enfant, l’Association tunisienne des femmes démocrates, l’Association Osra, l’Organisation tunisienne pour la défense de l’élève, le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux sont le noyau de cette coalition qui s’appelle : La Coalition de la Tunisie pour la réforme de l’enseignement.

Bien que le programme ne soit pas encore au point, une conférence de presse a été tenue ce matin 28 juin, au siège de l’UGTT, à Tunis pour annoncer la fondation de la coalition. «  Notre initiative émane de notre conscience de la situation critique de l’enseignement tunisien », explique Lassâd Yaâkoubi, le coordinateur général de la coalition et secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire. Tout en indiquant que les activités de la coalition ne se limiteront pas à la proposition et l’élaboration des plans. Loin de là, un travail sur terrain sera effectué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here